Dr Pr. D’Agostino, MD, PhD

Clinique de la Main Bruxelles - Lasne

LOUISE +32 2 534 29 99 LASNE +32 2 653 11 11

Fracture du scaphoïde

QT Pathologies

Le scaphoïde est l'un des huit petits os formant les "os du carpe" du poignet. Ces os du carpe s'organisent en 2 rangées, l'une plus proche de l'avant-bras (rangée proximale), et l'autre plus proche de la main (rangée distale).

Le scaphoïde a un rôle unique, en ce sens qu'il relie les deux rangées proximale et distale. Cette position anatomique particulière et les contraintes mécaniques qu'il subit le rendent plus vulnérable aux lésions, et en fait l'os carpien le plus fréquemment fracturé.

  • Fracture du scaphoïde Fracture du scaphoïde
  • Fracture transcapho (*) rétrolunaire (flèche) du carpe (TSRL) Fracture transcapho (*) rétrolunaire (flèche) du carpe (TSRL)

Les fractures du scaphoïde sont généralement occasionnées par une chute sur une main tendue.

La fracture du scaphoïde est généralement douloureuse au début, mais la douleur peut s'améliorer rapidement, au fil des jours et des semaines.

L'hématome est rare, il n'y a généralement pas de déformation visible et on ne constate qu'un gonflement minime.

La symptomatologie donne le change pour une simple une entorse du poignet (consultez la section Entorse du poignet).

Une fracture du scaphoïde peut passer inaperçue pendant des mois, voire des années. Une fracture du scaphoïde non détectée et non traitée peut ne pas consolider, ou au contraire peut consolider avec un déplacement des fragments.

Les fractures du scaphoïde sont, la plupart du temps, diagnostiquées par des radiographies du poignet. Toutefois, lorsque la fracture n'est pas déplacée, les premières radiographies (la première semaine) peuvent apparaître négatives. Une fracture non déplacée du scaphoïde peut donc être diagnostiquée à tort comme une "entorse du poignet". Par conséquent, une fracture du scaphoïde doit être suspectée chez tout patient présentant une sensibilité significative au niveau du scaphoïde (localisé dans le creux au poignet du côté du pouce, ou "tabatière anatomique"), et le poignet doit être immobilisé dans un plâtre. Un examen radiographique effectué quelques semaines plus tard peut révéler plus clairement la fracture par un phénomène de résorption osseuse se produisant dans le foyer de fracture.

Dans les cas ambigus, une IRM, un arthro-scanner ou un scanner peuvent être indiqués afin d'aider à diagnostiquer précisément une fracture du scaphoïde. L'arthro-scanner et/ou l'IRM sont également utilisés en vue d'évaluer le degré de déplacement et la configuration de la fracture.

Jusqu'à ce qu'un diagnostic de certitude soit établi, le patient doit porter un plâtre afin de prévenir tout déplacement d'une fracture éventuelle.

Si la fracture est non déplacée, elle peut être traitée par une immobilisation plâtrée couvrant généralement l'avant-bras, la main et le pouce. Le délai de guérison peut prendre six à dix semaines, parfois plus. Ces écarts sont dus au fait que la vascularisation de l'os est variable et qu'elle peut être interrompue par la fracture, empêchant la guérison de l'os.

Une partie de l'os peut éventuellement mourir après la fracture (nécrose), en raison d'une perte d'apport sanguin, en particulier au niveau du tiers proximal de l'os, la partie la plus proche de l'avant-bras.

Si la fracture est localisée à ce niveau, ou si elle est déplacée, une intervention chirurgicale sera nécessaire. Au cours de l'intervention, une vis ou des broches sont positionnées, en vue de stabiliser la fracture, avec parfois une greffe osseuse pour aider à la guérison de l'os. L'intervention visant à placer une vis peut également être indiquée dans les cas d'une fracture non déplacée, afin d'éviter une immobilisation prolongée.

Quel que soit le traitement, il est parfois possible que la guérison de la fracture du scaphoïde n'ait pas lieu, en raison d'une vascularisation insuffisante. Dans les suites, une mobilité anormale et un collapsus des fragments osseux peuvent entraîner un défaut d'alignement au niveau du poignet et le développement d'une arthrose (consultez la section Arthrose du poignet). Si le traitement intervient avant le développement de l'arthrose, une intervention chirurgicale peut être effectuée, afin de tenter de guérir le scaphoïde.

Si l'arthrose du poignet est déjà présente, des procédures chirurgicales de sauvetage peuvent être envisagées, notamment le retrait de l'os dégénéré ou la fusion, partielle ou complète, du poignet (consultez la section Arthrose du poignet).

Au cours de votre consultation, le Dr D'Agostino discutera des différentes options de traitement actuels et pourra vous aider à opter pour le meilleur traitement en fonction de votre cas particulier.

  • Stabilisation d’une fracture du scaphoïde par vissage percutané Stabilisation d’une fracture du scaphoïde par vissage percutané
  • Non guérison = pseudarthrose du scaphoïde Non guérison = pseudarthrose du scaphoïde
  • Cure chirurgicale d’une pseudarthrose du scaphoïde par greffe osseuse + stabilisation par vissage Cure chirurgicale d’une pseudarthrose du scaphoïde par greffe osseuse + stabilisation par vissage
  • Stabilisation d’une fracture TSRL du carpe par embrochage + greffe osseuse Stabilisation d’une fracture TSRL du carpe par embrochage + greffe osseuse