Dr Pr. D’Agostino, MD, PhD

Clinique de la Main Bruxelles - Lasne

LOUISE +32 2 534 29 99 LASNE +32 2 653 11 11

Kyste synovial

QT Pathologies

Les kystes synoviaux sont les tumeurs les plus fréquentes de la main et du poignet, localisés à proximité des articulations et des tendons, avec lesquels ils communiquent (consultez la section Tumeur de la main).

Ils sont généralement comparables à un ballon sur tige, et sont remplis d'un gel visqueux translucide (le liquide synovial).

Ils peuvent être de différents types :

Le kyste synovial dorsal du poignet : fréquemment rencontré chez les jeunes adultes. La face dorsale du poignet (région scapho-lunaire) est la localisation la plus fréquente des kystes synoviaux du poignet (80% des cas).

Le kyste synovial palmaire du poignet : peut se rencontrer chez les jeunes adultes, mais également observé en association avec une arthrose du poignet chez des personnes plus âgées.

Le kyste ténosynovial : fréquemment rencontré chez les jeunes adultes. Localisé le plus souvent le long des tendons flechisseurs à la base des doigts.

Le kyste mucoïde : généralement rencontré chez les personnes d'âge moyen et les personnes âgées, associé à l'usure de l'articulation à l'extrémité du doigt (consultez la section Kyste mucoïde du doigt).

 

  • Aspect clinique d’un kyste synovial palmaire du poignet dit "de la gouttière du pouls" Aspect clinique d’un kyste synovial palmaire du poignet dit "de la gouttière du pouls"
  • Aspect clinique d’un kyste synovial dorsal du poignet (origine radio-carpienne - scapho-lunaire) Aspect clinique d’un kyste synovial dorsal du poignet (origine radio-carpienne - scapho-lunaire)
  • Aspect clinique d’un kyste synovial dorsal du poignet (origine carpo-métacarpienne) Aspect clinique d’un kyste synovial dorsal du poignet (origine carpo-métacarpienne)
  • Aspect clinique d’un kyste ténosynovial dorsal du 2ème compartiment des extenseurs du carpe (ECRB-ECRL) Aspect clinique d’un kyste ténosynovial dorsal du 2ème compartiment des extenseurs du carpe (ECRB-ECRL)

Bien qu'il soit probable qu'ils se forment en présence d'une irritation au niveau de l'articulation ou du tendon, ou encore de changements mécaniques, la cause de la formation de ces kystes reste inconnue. Ils peuvent affecter des patients de tous âges.

Ces kystes sont des tumeurs bénignes. Ce ne sont donc pas des cancers qui peuvent s'étendre à d'autres régions du corps (consultez la section Tumeur de la main).

La taille et le caractère douloureux de ces kystes sont variables.

Au niveau du poignet, la masse peut être de petite taille, non-visible ou à peine visible, mais douloureuse lors des mouvements, ou au contraire parfois volumineuse, inesthétique mais totalement indolore.

En fonction du niveau d'activité et de sollicitation de la main et du poignet, une diminution du volume de la masse peut être observée mais le plus souvent, le kyste augmente progressivement de taille pour devenir gênant et douloureux.

Le kyste ténosynovial induit généralement une douleur à la préhension et la sensation d'avoir un pois sec fixé sur la gaine du tendon, à la base du doigt.

Dans le cas du kyste mucoïde, la pression qu'il exerce à la base de l'ongle peut engendrer l'apparition d'un sillon dans l'ongle. Le liquide contenu dans le kyste peut parfois s'écouler au travers de la mince couche de peau qui l'entoure (consultez la section Kyste mucoïde du doigt).

 

Le diagnostic se fait généralement en fonction de la localisation et de l'apparence de la masse.

D'une manière générale, elles présentent une forme ovale ou ronde et peuvent être souples ou plus fermes.

Une échographie peut être utile pour étudier l'origine, la nature, les caractéristiques et les rapports du kyste avec les structures adjacentes.

Des radiographies peuvent également être requises.

Si le kyste n'est pas douloureux et n'affectent pas la mobilité, il peut faire l'objet d'une simple surveillance.

Si le kyste est volumineux, douloureux, limite la fonction, ou provoque une gêne esthétique inacceptable, un traitement peut être proposé.

Une aspiration du liquide du kyste peut être réalisée afin de le décompresser. L'aspiration est une procédure extrêmement simple. Toutefois, une récidive du kyste est très fréquente (> 60 % de récidive).

La chirurgie va consister en l'ablation du kyste dans sa totalité avec sa base d'implantation. Après chirurgie, le risque de récidive existe et varie de 6 à 10%.

 

Au cours de votre consultation, le Dr D'Agostino discutera des différentes options de traitement actuels et pourra vous aider à opter pour le meilleur traitement en fonction de votre cas particulier.

  • Aspect macroscopique de « ballon sur tige » d’un kyste synovial dorsal du poignet (à gauche) et palmaire du poignet (à droite) Aspect macroscopique de « ballon sur tige » d’un kyste synovial dorsal du poignet (à gauche) et palmaire du poignet (à droite)
  • Kyste ténosynovial de l’index Kyste ténosynovial de l’index