Dr Pr. D’Agostino, MD, PhD

Clinique de la Main Bruxelles - Lasne

LOUISE +32 2 534 29 99 LASNE +32 2 653 11 11

Lésions des tendons fléchisseurs

QT Pathologies

Les muscles permettant de courber et fléchir les doigts sont appelés muscles fléchisseurs. Ces muscles fléchisseurs font bouger les doigts grâce à des prolongements en forme de cordes, appelés tendons féchisseurs, qui relient les muscles à l'os.

Les muscles fléchisseurs partent de la région du coude et de l'avant-bras, deviennent des tendons juste après le milieu de l'avant-bras et se fixent sur les os des doigts. Dans le doigt, les tendons passent à travers les anneaux fibreux appelés poulies, qui dirigent les tendons et les conservent à proximité des os, permettant aux tendons de bouger les articulations plus efficacement.

  • Anatomie du système des tendons fléchisseurs des doigts Anatomie du système des tendons fléchisseurs des doigts Anatomy images courtesy and copyright of Primal Pictures Ltd – www.primalpictures.com
  • Anatomy images courtesy and copyright of Primal Pictures Ltd – www.primalpictures.com

Les coupures au niveau de la face palmaire du poignet, de la main ou des doigts peuvent provoquer des lésions des tendons fléchisseurs, y compris des nerfs et des artères situés immédiatement à proximité. Une plaie d'apparence simple à l'extérieur, peut en fait s'avérer bien plus complexe au niveau des lésions ocasionnées à l'intérieur.

Lorsqu'un tendon fléchisseur est sectionné, il agit comme un élastique et les extrémités coupées s'éloignent l'une de l'autre. Lorsque la section est complète, les articulations du doigt ne parviennent plus à fléchir par elles-mêmes.

Un tendon qui n'a pas complètement été sectionné peut encore permettre la flexion du doigt. Cette situation va engendrer des douleurs et le tendon peut finir par se rompre complètement dans un second temps.

Les tendons fléchisseurs peut se retrouver détaché de l'os, suite à une violente traction du doigt.

Une plaie de la paume ou des doigts.

L'incapacité à fléchir, partiellement ou totalement, le doigt.

La chute du doigts, la perte de tonicité du doigt.

Une douleur lors de la flexion des doigts.

Un engourdissement du doigt dû à une lésion du ou des nerfs situés à proximité des tendons.

Le diagnostique est clinique. Un examen minutieux permettra d'établir l'importance (rupture partielle ou complète) et le type de lésion (avulsion, section nette, perte de substance,...) des tendons fléchisseurs.

Des radiographies seront systématiquement demandées chaque fois qu'il y a une notion de traumatisme appuyé ou pénétrant, de plaie par verre ou de plaie souillée, à la recherche d'une lésion ostéo-articulaire ou d'un corps étranger.

Une échographie ou une IRM peuvent parfois être nécessaire, en vue d'obtenir plus d'informations sur la morphologie du tendon ou sa localisation.

Réparation du tendon.

Un tendon sectionné, de manière générale, ne se régénère pas de lui-même. La tension existante dans le tendon provoque la séparation des extrémités sectionnées, parfois de plusieurs centimètres. Ce phénomène est plus vrai pour les tendons fléchisseurs au niveau des doigts et de la main, que pour les tendons extenseurs. Sans intervention chirurgicale, il n'est pas possible de recouvrer la mobilité perdue.

Il existe différentes techniques de suture des tendons fléchisseurs et selon le type de lésion, la technique de réparation ou de reconstruction varie.

Cette réparation devra être protégée par la port d'une attelle et un protocole de rééducation bien défini sera établi.

Kinésithérapie de la main.

Le kinésithérapeute spécialiste de la main remplace généralement l'attelle en plâtre par une attelle en plastique thermoformée, et entame un programme d'exercices de rééducation quelques jours après l'intervention. Le programme thérapeutique consécutif à la réparation du tendon est d'une importance au moins aussi cruciale que l'opération elle-même. Il est donc primordial de suivre scrupuleusement les instructions du kinéthérapeute. L'objectif est de garder le tendon en léger mouvement dans le tunnel, afin de prévenir tout risque d'adhérence aux parois du tunnel et d'éviter la rupture de la réparation.

En plus du recouvrement de la mobilité du doigt, la kinésithérapie sera également utile dans le cadre de l'assouplissement des cicatrices et du renforcement de la force de préhension.

L'attelle est généralement portée pendant cinq ou six semaines, après lesquelles un retour progressif à l'utilisation de la main est autorisé. Toutefois, le tendon ne recouvre pleinement sa force qu'après trois mois (la guérison s'effectue au cours des trois premiers mois) après la réparation et la mobilité peut s'améliorer lentement, pendant une période allant jusqu'à 6 mois.

Dans la plupart des cas, la mobilité normale de la zone lésée n'est pas entièrement recouvrée après l'intervention chirurgicale.

Problèmes pouvant éventuellement apparaître :

Rupture de la réparation.

Elle se produit généralement au début du traitement, car le tendon est très vulnérable à ce stade de la guérison. Il est possible que le patient ressente un "claquement" lorsque la réparation cède ou qu'il remarque simplement que le doigt n'est pas fléchi comme auparavant.

Le tendon adhère à ce qui l'entoure et ne glisse pas dans son tunnel.

La formation d'une cicatrise au niveau de la zone de réparation du tendon est une étape normale du processus de guérison. Toutefois, dans certains cas, la cicatrisation peut rendre très difficile la flexion et le redressement du doigt. Une kinésithérapie de la main plus poussée peut se révéler nécessaire. Si la kinésithérapie n'apporte aucune amélioration, une opération visant à libérer le tendon des adhérences (ténolyse) peut améliorer la mobilité, mais il se peut que celle-ci ne soit pas entièrement recouvrée.

Au cours de votre consultation, le Dr D'Agostino discutera des différentes options de traitement actuels et pourra vous aider à opter pour le meilleur traitement en fonction de votre cas particulier.

  • Déficit fonctionnel d'extension du 4ème doigt secondaire à des adhérences cicatricielles des tendons fléchisseurs Déficit fonctionnel d'extension du 4ème doigt secondaire à des adhérences cicatricielles des tendons fléchisseurs
  • Libération des adhérences par Téno-arthrolyse du 4ème doigt Libération des adhérences par Téno-arthrolyse du 4ème doigt