Dr Pr. D’Agostino, MD, PhD

Clinique de la Main Bruxelles - Lasne

LOUISE +32 2 534 29 99 LASNE +32 2 653 11 11

Maladie de Kienböck

QT Pathologies

La maladie de Kienböck est un pathologie du poignet, causée par une irrigation sanguine insuffisante de l'os semi-lunaire.

L'os semi-lunaire est l'un des huit petits os formant les "os du carpe" du poignet. Ces os s'organisent en 2 rangées : l'une plus proche de l'avant-bras ("rangée proximale"), l'autre plus proche des doigts ("rangée distale"). L'os semi-lunaire est situé au centre de la rangée proximale. Il est voisin de l'os scaphoïde, qui s'étend aux deux rangées.

L'évolution de la maladie de Kienböck est variable et imprévisible. L'os semi-lunaire privé d'une vascularisation suffisante meurt progressivement (nécrose) puis s'effondre (collapsus).

  • Anatomie des os du carpe : l'os Semi-lunaire se situe au centre de la première rangée Anatomie des os du carpe : l'os Semi-lunaire se situe au centre de la première rangée Anatomy images courtesy and copyright of Primal Pictures Ltd – www.primalpictures.com

Il n'existe probablement pas de cause unique à cette maladie de Kienböck.

Différents facteurs semblent responsables de la nécrose de l'os semi-lunaire. Ces facteurs sont l'insuffisance de vascularisation (artèrielle et veineuse) et les variations squelettiques du poignet.
Les variations morphologiques osseuses associées à la maladie de Kienböck sont : un ulna court (variance ulnaire négative) et des variations de forme de l'os semi-lunaire lui-même.

Il semblerait donc que la nécrose progressive du semi-lunaire serait secondaire à la conjonction d'un phénomène hyperpression sur l'os associé à un phénomène d'appauvrissement vasculaire.

Un traumatisme important, à caractère unique ou répété, peut affecter la vascularisation de l'os semi-lunaire.

Certains cas peuvent être associés à des pathologies comme la goutte (arthropathie microcristalline), la drépanocytose (anémie falciforme) et la paralysie cérébrale (infirmité motrice cérébrale induisant des spasticités sévères).

  • Ulna court (variance ulnaire négative) Ulna court (variance ulnaire négative)

La plupart des patients ayant une maladie de Kienböck présentent une douleur au poignet généralement observée directement au-dessus de l'os semi-lunaire.

Au fil du temps, la force de préhension diminue et le poignet perd en mobilité.

Le diagnostic de la maladie de Kienböck est établi par l'anamnèse, l'examen clinique et les radiographies.

Au stade précoce, le diagnostic est difficile car les signes cliniques sont extrêmement subtils et les radiographies souvent normales.

Au fur et à mesure de l'évolution de la maladie, les examens radiographiques mettent en évidence les modifications de l'os semi-lunaire : l'os semi-lunaire développe de petites fractures et des fragments osseux, puis s'effondre. Lorsque le collapsus se produit, la mécanique du poignet est modifiée, engendrant des contraintes anormales et une usure des articulations du poignet lui-même (consultez la section Arthrose du poignet).

Tous les cas de maladie de Kienböck ne passent pas par toutes les étapes, ni n'aboutissent au stade final d'arthrose sévère. Des examens spécifiques approfondis sont parfois requis pour confirmer le diagnostic. L'examen le plus fiable pour évaluer la vascularisation de l'os semi-lunaire est l'IRM. Un scanner, un arthro-scanner, et une scintigraphie osseuse peuvent également être demandés.

  • Maladie de Kienböck avec collapsus du semi-lunaire Maladie de Kienböck avec collapsus du semi-lunaire

Les options thérapeutiques dépendent de la gravité et du stade de la maladie.

À un stade précoce, le traitement peut être aussi simple qu'un suivi ou une immobilisation.

À un stade plus avancé, une intervention chirurgicale doit être envisagée, afin d'essayer de réduire l'hyperpression sur l'os semi-lunaire en allongeant, raccourcissant ou en fusionnant certains os de l'avant-bras et du carpe (arthrodèse partielle). Une greffe osseuse ou une ablation de l'os semi-lunaire est parfois nécessaire.

Si la maladie est à un stade très avancé et que les articulations du poignet sont fortement détériorées, une fusion complète (arthrodèse totale du poignet) devra être envisagée (consultez la section Arthrose du poignet).

De multiples interventions chirurgicales peuvent parfois être nécessaires.

Au cours de votre consultation, le Dr D'Agostino discutera des différentes options de traitement actuels et pourra vous aider à opter pour le meilleur traitement en fonction de votre cas particulier.